Nous contacter Nos partenaires Espace pro Ma garantie

Comment bien choisir sa fenêtre ? (2/3) : l’isolation phonique

Les critères d’achat essentiels pour bien choisir sa fenêtre se comptent au nombre de trois : le degré d’isolation thermique, le niveau d’isolation phonique et la dimension esthétique. Si vous avez lu le premier article de notre saga « Comment bien choisir sa fenêtre ? », sur l’isolation thermique, vous savez comment optimiser les performances thermiques de vos fenêtres !

Mais pour vivre en toute sérénité, il est aussi nécessaire d’adapter l’isolation phonique de vos menuiseries à votre habitat et à son environnement.

Tenir compte des nuisances sonores

Tout d’abord, prenez conscience de votre tolérance au bruit et du degré de nuisances sonores de votre environnement extérieur. En effet, selon la situation de votre habitation, qu’elle soit en centre-ville ou bien en pleine campagne, vous n’aurez pas les mêmes exigences en matière d’isolation phonique.

Vous habitez à proximité d’un aéroport ? Sachez que les pouvoirs publics ont édité les plans d’exposition au bruit (PEB) des aéroports français. Vous pouvez alors prendre connaissance de l’exposition au bruit de votre façade pour choisir vos menuiseries en conséquence.

Une fenêtre bien isolée pour dormir sur ses deux oreilles

« Luxe, calme et volupté », écrivait Baudelaire. La bonne isolation phonique des fenêtres vous permettra au moins d’accéder à ce calme tant convoité.

Afin de réduire la sensibilité au bruit de votre fenêtre et bloquer tout type de nuisance sonore, référez-vous au coefficient Rw. Exprimé en décibels, ce coefficient est un indicateur d’affaiblissement acoustique. Il garantit la performance acoustique d’un vitrage et traduit sa capacité à bloquer tout type de nuisance sonore.

  • Pour une isolation phonique optimale, favorisez un coefficient Rw élevé. Effectivement, plus l’indice est grand, plus les propriétés d’isolation du vitrage le sont aussi.
  • Optez pour du double ou triple vitrage, réputés pour leur forte valeur d’affaiblissement phonique.

Bon à savoir : 3 décibels en moins diminuent la perception du bruit de moitié

 

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour optimiser l’isolation thermique et phonique de vos ouvertures. Il ne vous reste plus qu’à personnaliser vos fenêtres et choisir les bons accessoires.

 

0 Partages
Retour
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×