Nous contacter Nos partenaires Espace pro Ma garantie

Comment choisir une fenêtre pour la chambre à coucher ?

Comment choisir une fenêtre pour la chambre à coucher ?

En moyenne, un être humain passe 1/3 de sa vie à dormir. Si vous ajoutez les heures perdues à compter les moutons, il vaut mieux que la pièce consacrée à votre sommeil soit la plus confortable possible. Outre l’aménagement de ce nid douillet, la surface vitrée figure parmi les éléments importants à ne pas négliger pour vous aider à rejoindre Morphée. Alors comment choisir une fenêtre pour la chambre à coucher ? Voici la liste des critères essentiels à considérer.

Fenêtre pour la chambre à coucher : priorité au confort thermique et acoustique

Pour commencer, sachez que pour vous garantir un bien-être optimal été comme hiver, mieux vaut opter pour une fenêtre à frappe plutôt qu’un coulissant. En revanche, il n’existe aucune contre-indication particulière sur le matériau (PVC, alu, bois). D’un point de vue phonique, les performances restent sensiblement les mêmes.

Deuxièmement, avant de choisir une fenêtre, vous devez d’abord définir vos besoins en termes d’isolation thermique et phonique. Pour cela tenez compte des conditions climatiques de votre région et de l’exposition aux nuisances sonores de votre habitation. Cette étape, encore plus indispensable pour la chambre, détermine :

  • le type de vitrage. Dans la majorité des logements, un modèle double standard 4/16/4 suffit. Cependant, selon votre sensibilité au bruit et l’orientation de votre chambre, privilégiez un double vitrage phonique ou à haute efficacité énergétique, voire un triple vitrage.
  • les performances attendues de votre fenêtre. Dans ce cas, référez-vous au label Acotherm délivré par le CSTB à des produits déjà détenteurs de la norme NF. S’appliquant aux menuiseries dans leur ensemble (vitrage, ouvrant, dormant…), il les classe en fonction de leur niveau de performances d’isolation phonique (de AC1 à AC4) et thermique (Th6 à Th17 selon le coefficient Uw). L’indice le plus élevé indique que la baie vitrée offre un affaiblissement acoustique et une isolation thermique

Protégée du bruit, premier élément perturbateur du sommeil, et des grandes chaleurs, votre chambre devient alors un véritable havre de paix.

Le + sécurité : si vous résidez dans une maison de plain-pied, à l’abri des regards, équipez votre fenêtre de chambre d’un vitrage feuilleté retardateur d’effraction.

Comment choisir une fenêtre pour la chambre à coucher ?

Le confort visuel : trouver le parfait équilibre jour/nuit

D’après un sondage réalisé par l’INSV/MGEN Sommeil, 24% des personnes sont exposées à l’éclairage public dans leur chambre. Or, cette luminosité peut empêcher l’endormissement voir réveiller certains au cours de la nuit. Aussi, pour dormir dans le noir le plus complet, l’occultation des fenêtres de la chambre constitue la meilleure solution. Plusieurs alternatives s’offrent à vous comme installer un store intérieur ou un double rideau. Mais le nec plus ultra reste le volet roulant dont les lames s’emboîtent les unes aux autres pour ne laisser pénétrer aucun rayon de lumière. Même en plein solstice d’été et ses jours les plus longs, réussir à fermer l’œil ne relève plus de l’impossible !

Mais attention, si la chambre sert en priorité à rejoindre le pays des songes, elle fait aussi office de salle de jeux pour les enfants. Ces derniers, une fois adolescents, y trouvent refuge et y passent le plus clair de leur temps. D’où la nécessité de réussir à trouver le bon dosage entre obscurité totale la nuit et filtration de la lumière naturelle en journée. Là encore, le volet roulant sort grand gagnant. En position légèrement ouverte, grâce à ses lames ajourées, il préserve l’intimité tout en permettant d’y voir suffisamment clair dans la pièce.

Le conseil en + : pour éviter la surchauffe dans une chambre orientée plein sud, pensez au brise-soleil orientable intégré dans le coffre extérieur d’un volet roulant. Cette protection solaire dispose de lames aux angles d’orientation réglables. Grâce à elles, vous maîtrisez, avec la plus grande précision, la luminosité tout au long de la journée.

Comment choisir une fenêtre pour la chambre à coucher ?

Une bonne aération pour un air pur dans la chambre

A l’instar de la fenêtre dans une cuisine, celle de la chambre à coucher doit inclure des dispositifs pour assurer une bonne aération. Essentiel, ce geste s’effectue matin et soir pendant 15 minutes afin de préserver la qualité de l’air intérieur de la pièce.

Parmi les options possibles, citons :

  • l’ouvrant ventilant. Celui-ci présente l’avantage de pouvoir ouvrir légèrement le vantail qui reste verrouillé sur deux points pour plus de sécurité,
  • l’oscillo-battant. Moins sécurisé que le système précédent, il permet néanmoins une ventilation efficace.

Par ailleurs, si votre logement est équipé d’une VMC simple ou double flux, obligatoire dans les constructions récentes, sachez que vous devez ajouter impérativement une grille de ventilation sur la fenêtre.

Le conseil en + : qui dit grille de ventilation, dit accès direct sur l’extérieur. Pour dormir sur vos deux oreilles, prévoyez absolument une rallonge acoustique. Placée entre l’entrée d’air et la menuiserie, sa mousse absorbe le bruit.

Comment choisir une fenêtre pour la chambre à coucher ?

Sécuriser la fenêtre d’une chambre d’enfant

Offrant une vue imprenable sur l’extérieur, le ciel bleu et ses nuages, les baies vitrées attisent la curiosité des plus jeunes. Pour peu qu’un meuble se trouve juste en dessous de l’ouverture, la tentation est grande pour ces cascadeurs en herbe. Sans compter que 79 % des chutes d’enfants se produisent en présence d’un adulte occupé dans une autre pièce.

Comme « prudence est mère de sûreté », pour limiter les accidents, il convient de :

  • vérifier la hauteur d’allège située souvent à 70 cm du sol dans les anciennes habitations. Pour éviter le risque de basculement, installez une partie basse fixe sous la fenêtre de la chambre pour augmenter la distance entre celle-ci et le sol,
  • choisir une fenêtre oscillo-battante. En plus de rendre possible la ventilation sans ouvrir le vantail, sa poignée reste moins accessible aux enfants en bas âge,
  • poser des poignées à clés. Une fois verrouillée, impossible d’ouvrir la fenêtre ! Ce type de béquille s’avère une méthode astucieuse pour protéger les plus petits. Par contre, changez-la quand ils arrivent à l’adolescence, à moins que vous vouliez éviter qu’ils fassent le mur. En effet, si vous perdez la clé, pas moyen d’accéder au mécanisme et de démonter la poignée.

Le conseil en + : pour les fenêtres de chambre d’enfant sans option oscillo-battante, il existe des systèmes de verrouillage pour les mettre en position semi-ouverte. Veillez juste à le fixer suffisamment haut pour que les petits curieux n’y accèdent pas.

Comment choisir une fenêtre pour la chambre à coucher ?

Vous voilà avec toutes les cartes en mains pour trouver le bon compromis entre isolation thermique et phonique, confort visuel et sécurité. Il ne vous reste plus qu’à définir l’esthétique des fenêtres pour votre chambre à coucher. Finesses des profilés, formes, couleurs et accessoires… laissez parler votre créativité ou jouez l’harmonie avec votre décoration intérieure !

 

0 Partages
Retour
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×