Nous contacter Nos partenaires Espace pro Ma garantie

MaPrimeRénov’ : fonctionnement et décryptage des récentes évolutions de cette aide à la rénovation énergétique

MaPrimeRénov’ : fonctionnement et décryptage des récentes évolutions de cette aide à la rénovation énergétique

Propriétaire d’un logement, vous envisagez des travaux pour améliorer votre confort et diminuer vos consommations d’énergie ? Bonne nouvelle : vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide financière pour vous accompagner dans ce projet ! Parmi elle figure MaPrimeRénov’. En quoi cela consiste ? Qui peut y prétendre ?… Voici tout ce que vous devez savoir sur MaPrimeRénov’ :  fonctionnement et décryptage des récentes évolutions de cette aide à la rénovation énergétique.

Qu’est-ce-que MaPrimeRénov’ ?

Mise en place par l’Etat, MaPrimeRénov’ remplace, depuis janvier 2020, le Crédit d’impôt pour la Transition Energétique (CITE). Ce nouveau dispositif est destiné à inciter les ménages à entreprendre des travaux d’éco-rénovation de leur logement. Parmi les nombreuses opérations éligibles permettant de réduire la consommation d’énergie, citons :

  • le changement de chaudière ou de mode de chauffage,
  • le recours aux énergies renouvelables (chauffe-eau solaire, pompe à chaleur air/eau…),
  • l’installation d’un système de ventilation double-flux,
  • ou encore l’amélioration de l’isolation (des parois vitrées, des murs…).

Versée par l’Agence Nationale de l’habitat (Anah), cette subvention évite d’avancer les frais. Un avantage non négligeable quand l’investissement s’avère important. Néanmoins, deux conditions s’imposent pour la percevoir :

  • effectuer votre demande en ligne sur MaPrimeRenov.fr et vérifier l’éligibilité des travaux,
  • confier la mise en œuvre du chantier à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Initialement réservée aux particuliers propriétaires occupants, aux revenus modestes et très modestes, MaPrimeRénov’ vient d’évoluer. Le but : devenir accessible à tous.

MaPrimeRénov’ : fonctionnement et décryptage des récentes évolutions de cette aide à la rénovation énergétique

Qui peut bénéficier de cette aide à la rénovation énergétique ?

Pour tous devis signés à partir du 1er octobre 2020, MaPrimeRénov’ concerne désormais :

  • tous les propriétaires depuis plus de 2 ans occupant leur logement, sans conditions de ressources. Cela inclut donc les ménages aux revenus intermédiaires et supérieurs,
  • les propriétaires bailleurs depuis plus de 2 ans, dans la limite de 3 habitations mises en location,
  • les copropriétés composées à 75% minimum de résidences principales. Les travaux doivent être réalisés dans les parties communes et permettre un gain énergétique de 35%.

Pour connaître le montant des aides auxquelles vous pouvez prétendre, rien de plus simple ! Référez-vous au barème défini par l’Anah. Il prend en compte les plafonds de ressources et la situation géographique du logement où sont effectués les travaux d’efficacité énergétique (Ile de France ou autre régions) :

  • Bleu pour les ménages aux revenus très modestes,
  • Jaune pour les foyers aux ressources modestes,
  • Violet pour les ménages aux revenus intermédiaires,
  • Rose pour les propriétaires les plus aisés,
  • Vert pour les copropriétés.

A titre indicatif, pour l’isolation thermique des fenêtres et parois vitrées, l’aide de MaPrimeRénov’ peut aller, par équipement, de 40 € (pour un ménage aux revenus intermédiaires) à 100 € (pour un foyer fiscal aux ressources très modestes).

Bon à savoir : dans la limite de 90% à 40% du montant total de la facture selon vos ressources, MaPrimeRénov’ peut s’ajouter à d’autres aides financières (prime CEE, TVA à 5,5%, chèque énergie, éco-prêt à taux zéro).

MaPrimeRénov’ : fonctionnement et décryptage des récentes évolutions de cette aide à la rénovation énergétique

Quelles sont les autres évolutions de MaPrimeRénov’ ?

Afin d’encourager des travaux énergétiques de grande ampleur, MaPrimeRénov’ s’accompagne de 4 primes coup de pouce supplémentaires :

  • un bonus « éradication des passoires thermiques » afin d’accélérer la rénovation des logements énergivores (étiquette énergétique F ou G),
  • un bonus « bâtiment basse consommation » (BBC) pour les projets visant à atteindre l’étiquette énergie A ou B du DPE,
  • un forfait rénovation globale pour les réalisations intégrant plusieurs lots de travaux destinés à obtenir un gain énergétique de plus de 55%,
  • un forfait « accompagnement à maîtrise d’ouvrage » pour les ménages souhaitant un accompagnement dans leur démarche.

MaPrimeRénov’ : fonctionnement et décryptage des récentes évolutions de cette aide à la rénovation énergétique

Et voilà, vous savez tout sur la nouvelle version de MaPrimeRénov’ ! Il reste une dernière étape avant de vous lancer. Tout d’abord, déterminez les travaux de rénovation énergétique nécessaires dans votre logement. Puis, trouvez les professionnels qualifiés pour demander des devis et les comparer.

 

0 Partages
Retour
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×